Retour

Mine Arnaud envisage d'économiser 82 M$ dans la réalisation du projet

À la suite des résultats d'une étude, Mine Arnaud envisage d'économiser 82M$ dans la construction de la future mine d'apatite dans le canton Arnaud, à Sept-Îles. Selon la compagnie, cette économie est due à l'acquisition des anciennes infrastructures de Cliffs par le gouvernement du Québec.

Un texte d'Alix-Anne Turcotti

Désormais, l'investissement requis pour le démarrage du projet est évalué à 772M$. La compagnie devra cependant mettre en place de nouvelles infrastructures, afin d'optimiser ses activités de chargement à Pointe-Noire.

Mine Arnaud prévoit ajouter une nouvelle station de déchargement à Pointe-Noire, et réaménager les silos d'entreposage du concentré d'apatite sur son site minier. Par ailleurs, la compagnie pourra utiliser certains équipements déjà disponibles aux anciennes installations de Cliffs, comme le chargeur de navires et les deux tours de transfert.

Cet automne, Investissement Québec, l'un des principaux partenaires financiers du projet Mine Arnaud, s'était engagé à réduire les coûts d'exploitation de la future mine d'apatite près de Sept-Îles.

Yara International, qui a décidé d'investir de nouveau dans le développement de la mine d'apatite à ciel ouvert à Sept-Îles, cet automne, est le seul partenaire financier du projet.

Le directeur du projet, Michel Lafontaine, s'est félicité de cette annonce. « En plus de s'inscrire dans une démarche de développement durable, la réutilisation de ces équipements permet de faire des économies substantielles sur les coûts de construction, ce qui a pour effet d'augmenter une fois de plus la rentabilité du projet », a-t-il déclaré.

La direction de Mine Arnaud confirme que les discussions se poursuivent avec d'éventuels partenaires financiers au projet.

Plus d'articles