Retour

Mine Arnaud : les comités de citoyens craignent des dépassements de normes

Après avoir épluché le rapport d'étude de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale, dans le dossier de Mine Arnaud à Sept-Îles, les comités de citoyens signalent que de possibles dépassements de normes et de critères sont établis.

Pour sa part, Denis Bouchard, du Comité de défense de l'air et de l'eau de Sept-Îles, doute que Mine Arnaud arrêtera le transport de résidu minier lorsque les conditions météorologiques seront défavorables.« Vous savez, dit-il, la météo c'est dur à savoir qu'est-ce qui va se faire de manière sûre et certaine. Il y a des facteurs de risque qui peuvent être économiques. »

Les citoyens constatent que le rapport d'étude approfondie n'est pas à jour à certains égards, pour le lac des Rapides, la source d'eau potable de Sept-Îles et pour la qualité de l'air à Sept-Îles. « Les impacts cumulatifs du projet Mine Arnaud auraient pu être mal évalués par l'Agence », craignent-ils.

Dans un communiqué publié vendredi, l'Agence canadienne conclut que le projet de Mine Arnaud n'est pas susceptible d'avoir des effets environnementaux négatifs importants si le promoteur met en œuvre des mesures d'atténuation et des programmes de suivi.

Plus d'articles

Commentaires