Retour

Mine Arnaud : une enquête publique est demandée

La Coalition Québec meilleure mine réclame une enquête publique pour faire la lumière sur la gestion du projet qu'elle qualifie de « fiasco ». Investissement Québec a annoncé jeudi qu'il reportait le projet, en raison de la décision de Yara International de limiter sa participation dans le projet.

L'organisme demande qu'Investissement Québec ouvre tous ses livres, dévoile toutes les ententes qu'elle a signées avec Yara International, de même que toutes ses correspondances reliées au projet depuis 2009.

Le co-porte-parole de la Coalition Québec meilleure mine, Ugo Lapointe, soutient que le gouvernement du Québec doit admettre ses erreurs, mettre fin au projet et présenter ses excuses à l'ensemble de la population de Sept-Îles et aux Québécois.

L'organisme demande aussi au gouvernement du Québec d'arrêter le projet.

Investissement Québec est toujours à la recherche de partenaires financiers et d'un partenaire pour exploiter la mine.

Réactions des partis d'opposition

Le député de Mercier et porte-parole de Québec solidaire en matière d'enjeux miniers, Amir Khadir, se réjouit de la décision d'Investissement Québec de repousser la réalisation du projet Mine Arnaud. Il appuie la demande d'enquête publique de la Coalition Québec meilleure Mine. Amir Khadir soutient que le projet constitue un fiasco financier aux frais des contribuables québécois.

La députée de Duplessis et porte-parole du Parti québécois en matière de développement nordique, Lorraine Richard exhorte le gouvernement de faire preuve de transparence dans ce dossier. 

La semaine dernière, Lorraine Richard a vivement interpellé le ministre de l'Économie Jacques Daoust au sujet du projet de mine d'apatite à ciel ouvert, qui n'a toujours pas de troisième partenaire financier.

Pour sa part, le député sortant dans Manicouagan et candidat du Nouveau Parti démocratique, Jonathan Genest-Jourdain, suggère au gouvernement de réinvestir les sommes prévues pour le démarrage de la mine dans les services publics et les écoles de la Côte-Nord.

Québec maintient le cap sur le Plan Nord

Le ministre des Ressources naturelles et responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, défend le Plan Nord et le projet de Mine Arnaud malgré les embûches.

Pierre Arcand a rappelé jeudi qu'il faut toujours de nombreuses années avant la réalisation de projets miniers. « Le certificat environnemental a été donné, mais il y a une période de flottement pendant 18 mois. Laissez-nous le temps d'agir », dit-il. 

Plus d'articles

Commentaires