L'acquéreur potentiel des installations de la mine Scully de Cliffs ressources naturelles, à Wabush, se désiste et retire son offre d'achat. 

Un texte de Charles Alexandre Tisseyre

« Cet acquéreur potentiel a décidé de ne pas procéder avec cette transaction », écrit l'avocat Sylvain Rigaud dans une lettre rendue publique par FTI Consulting, le contrôleur qui assiste Cliffs ressources naturelles dans la restructuration de ses actifs.

Il s'agit de la compagnie ERP Compliant Fuels, selon la ministre des Ressources naturelles de Terre-Neuve-et-Labrador, Siobhan Coady. CBC révélait en avril que l'entreprise américaine établie en Virginie avait déposé une offre d'achat pour les installations de la mine

ERP Compliant Fuels comptait relancer les activités de la mine de fer d'ici un an, estimant que la mine Scully a toujours une capacité de production de 6 millions de tonnes de minerai de fer par année.

Le cofondateur de l'entreprise, Tom Clarke, a indiqué en avril qu'il espérait conclure une transaction au cours du printemps.

L'offre d'achat avait réjoui le syndicat des Métallos au Labrador, ainsi que la communauté d'affaires à Sept-Îles.

Déception

Sur Facebook, le maire de Wabush, Colin Vardy, affirme que ce revirement de situation est « épuisant et décevant pour tout le monde ». Il ajoute que la Municipalité tente d'éclaircir les causes qui ont mené à ce retrait.

Pour sa part, la ministre Siobhan Coady indique qu'elle est déçue de cette nouvelle.

La mine est officiellement fermée depuis octobre 2014, mais les activités ont cessé quelques mois auparavant, en février. Cet arrêt a entraîné le licenciement de 400 employés.

Cliffs ressources naturelles s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies en janvier 2015. La minière américaine a jusqu'au 30 septembre pour soumettre une proposition à ses créanciers.

Plus d'articles

Commentaires