Retour

Mise à jour économique d'Ottawa : réactions dans l'Est du Québec

Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a présenté mardi la mise à jour économique du gouvernement fédéral, à Ottawa. Si l'annonce d'un déficit moins important est bien accueillie, l'annonce de nouveaux investissements dans les infrastructures ne fait pas l'unanimité dans l'Est du Québec.

En raison d'un déficit moins important que prévu à court terme, de nouveaux investissements dans les infrastructures et la création d'une Banque de l'infrastructure du Canada ont été annoncés. L'objectif est d'attirer 35 milliards de dollars de capitaux privés, y compris d'investisseurs institutionnels comme la Caisse de dépôt et placement du Québec, dans la réalisation de projets d'infrastructures.

Privatisation des infrastructures ?

Le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron, dénonce la décision du gouvernement Trudeau de créer une Banque fédérale des infrastructures. M. Caron considère qu'il s'agit d'une façon détournée de privatiser en partie les infrastructures puisque les entreprises seront invitées à contribuer à cette banque en espérant toucher des bénéfices.

Le député craint qu'en bout de ligne, les usagers en viennent à payer pour l'utilisation des infrastructures. « Il y a juste une manière de pouvoir investir dans une infrastructure et c'est d'avoir un fonds de rendement. Que ce soit une autoroute, un port ou un pont, il faut qu'il y ait un péage, des frais d'usagers. À ce moment là, si on ne privatise pas l'actif lui-même, on va privatiser le revenu venant de cet actif », explique Guy Caron.

Le maire de Rimouski satisfait

La maire de Rimouski, Éric Forest, voit d'un bon oeil les annonces contenues dans la mise à jour économique que vient de faire le ministre fédéral des finances Bill Morneau. Selon lui, en créant une banque des infrastructures, le gouvernement fédéral envoie un signal encourageant aux municipalités qui comme Rimouski veulent réaliser d'importants projets d'infrastructures prochainement.

« On parle de mettre 35 milliards dans une banque destinée aux infrastructures. C'est plein de signaux très positifs qui viennent consolider la position de notre projet qui est actuellement à l'étude aux deux paliers de gouvernement », mentionne M. Forest.

Rappelons que la ville de Rimouski veut construire un complexe sportif de 38 millions de dollars comportant patinoires et piscine. Ce projet a été déposé en juillet dernier dans le cadre du programme fédéral d'infrastructure destiné aux communautés de moins de 100 000 habitants.

Embauche de travailleurs étrangers

Le directeur de la Chambre de commerce et de tourisme de Gaspé, Olivier Nolleau, se réjouit que le gouvernement fédéral ait l'intention de faciliter l'émission de visas pour les travailleurs étrangers qui viennent temporairement au Canada, une mesure annoncée mardi par le ministre des Finances, Bill Morneau.

Selon M. Nolleau, les entreprises de la Gaspésie ont parfois recours aux travailleurs étrangers pour combler la pénurie de main-d'oeuvre dans certains secteurs. « On a besoin de main-d'oeuvre qualifiée en Gaspésie et souvent, on n'a pas accès aux immigrants pour combler ces besoins », mentionne-t-il.

Bill Morneau ramène sa prévision du déficit budgétaire pour cette année de 29 milliards de dollars à 25 milliards, mais en éliminant le coussin pour imprévus de 6 milliards.

D'après les informations de Paul Huot

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards