Retour

Moins de contraintes, demande la relève agricole

Le ministre Pierre Paradis a dévoilé aujourd'hui son rapport sur la relève agricole, commandé à Jean Pronovost. Le document, qui porte le titre « À l'écoute de la relève agricole - Le vécu et les attentes des jeunes agriculteurs québécois. » identifie les obstacles que rencontre la relève et propose des pistes de solutions.

Un texte de Jean-François Deschênes

Dans le rapport de 77 pages, les jeunes observent que les politiques et mesures d'aide à la relève sont axées sur un modèle de ferme traditionnelle, un modèle qui s'est transformé en une agriculture de proximité.

M. Provost a rencontré une cinquantaine de jeunes agriculteurs qui lui ont fait comprendre qu'il existe plusieurs formes d'agriculture avec des univers différents, mais complémentaires, et qu'il faut adapter les mesures gouvernementales en conséquence.

Jean Pronovost a été sous ministre de différents ministères en plus d'avoir présidé la Commission sur l'avenir de l'Agriculture et de l'agroalimentaire québécois.

Une autre étude coûteuse

Pour la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ) il s'agit d' « une autre étude coûteuse déconnectée des besoins de la relève agricole. »

Le regroupement souligne que seulement 47 jeunes producteurs ont été consultés pour cette dernière étude, comparativement à plus de 700 consultations pour le rapport du FRAQ. Le directeur général, Stéphane Deslauriers, souligne que « les problématiques sont bien connues et documentées depuis belle lurette ». Il ajoute que son organisation a déjà de nombreuses pistes de solutions. Pour lui, le rapport est « complaisant » et est « une réelle perte de temps et d'argent qui ne mène nulle part. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine