Retour

Mort de Léonard Laplante à Témiscouata-sur-le-Lac : le CISSS adhère à l'analyse de la coroner

Une journée après avoir été blâmé par la coroner Renée Roussel pour la mort de Léonard Laplante, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent souscrit aux commentaires et aux propos tenus dans le rapport.

Selon la coroner, Léonard Laplante aurait dû être transféré plus rapidement dans un établissement plus adapté.

« Au début de l'année 2015, il est devenu évident pour tout le monde que M. Laplante n'était pas à sa place dans cette résidence et que cela commençait à être urgent qu'il soit relocalisé, peut-on lire dans le rapport. Des démarches ont été entreprises pour qu'il soit évalué. Il semble que ce fut difficile de concrétiser cette rencontre d'évaluation avec le CLSC. »

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent, dans un communiqué, dit trouver « judicieuse » l'analyse réalisée par Mme Roussel.

Le CISSS appuie également l'utilisation du PRISMA-7, un questionnaire simple à remplir avec les personnes âgées pour dépister les personnes en perte d'autonomie et pour les orienter plus rapidement vers les bonnes ressources d'hébergement.

« Cet outil est déployé dans le Bas-Saint-Laurent et des formations en continu sont prévues avec nos différents partenaires, lit-on dans le communiqué. De plus, le CISSS du Bas-Saint-Laurent est à préparer des ententes de services à convenir avec chaque résidence pour personnes âgées dans le but de s'assurer, entre autres, d'avoir des mécanismes de suivi plus rigoureux et plus efficaces et une communication plus fluide entre chacun des intervenants de manière à assurer la qualité et la sécurité des usagers qui y sont hébergés. »

La famille de M. Laplante refuse de commenter la situation pour l'instant.

Plus d'articles

Commentaires