Retour

Motoneiges dans les monts Groulx : des solutions pour harmoniser les usages

Une rencontre de concertation sur la pratique de la motoneige dans les monts Groulx a permis d'identifier de nouvelles solutions pour harmoniser les usages.

Un texte de Roxanne Simard

Motoneigistes, randonneurs, hébergeurs, représentants du gouvernement et membres de l'Association de défense des monts Groulx se sont entendus au sujet de la préservation de l'intégrité écologique des monts Groulx, la sécurité en montagne et l'harmonisation des usages.

Toutefois, ce protocole n'est pas toujours respecté et, depuis plusieurs années, les motoneigistes sont de plus en plus nombreux à se rendre dans les monts Groulx, ce qui complique la cohabitation avec les randonneurs.

« Une pratique qui était plus marginale par le passé, mais qui a connu un gain de popularité dans les dernières années, qui a mené à beaucoup de mécontentement du fait qu'il y a également des randonneurs », explique Carole-Ann Tanguay.

De façon unanime, deux propositions ont été recommandées au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Preuve de la collaboration entre chaque partie, ce sont les motoneigistes eux-mêmes qui ont proposé et défini le sentier alternatif. 

De leur côté, la Station Uapishka et le Relais Gabriel, qui sont les deux hébergeurs, ont décidé de ne pas héberger les motoneigistes qui ne respecteraient pas le protocole d'entente.

La rencontre, organisée par le comité de gestion de la réserve de biodiversité Uapishka, s'est tenue les 14 et 15 mai et réunissait une trentaine d'intervenants.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine