Retour

Musique du bout du monde : un chapiteau rempli à craquer et une ambiance survoltée

La direction du Festival Musique du bout du monde (FMBM) rapporte une foule record pour un jeudi, à la suite des prestations de Radio Radio et de DJ Champion et ses G-Strings pour l'ouverture du festival, sous un chapiteau bondé.

Un texte de Brigitte Dubé

Impossible pour le public enthousiaste et multigénérationnel de résister aux rythmes endiablés et aux appels à sauter et à bouger.

Pour Jacques Doucet de Radio Radio, les festivals tenus dans les régions ont une ambiance incomparable. « C'est cool! C'est une affaire communautaire, le monde te jase... »

Son collègue Gabriel Malenfant y voit une grande similarité avec l'Acadie. « On vient de petites communautés où il ne se passe pas grand-chose l'hiver. L'été on sort et on est fiers », observe-t-il.

Le porte-parole du FMBM pour une deuxième année, Philippe Fehmiu, s'est aussi laissé soulever par l'ambiance d'hier soir. « J'ai levé mes mains et j'ai shaké mes hanches comme le demandait Radio Radio, raconte-t-il. C'était une soirée parfaite! »

Comme les gars de Radio Radio, il se dit emballé par l'atmosphère du FMBM. « Ça permet de faire faire vivre la culture, de donner une santé musicale à la région, estime-t-il. On voit la fierté des gens d'accueillir le public de l'extérieur. »

Vendredi, le FMBM propose la formation Poirier Migration Soundsystem et le spectacle des Cowboys Fringants.

La formation australienne The Cat Empire sera en vedette samedi soir, quelques heures avant la prestation du duo Milk & Bone à Cap-Bon-Ami au lever du soleil.

Avec les informations de Laurence Gallant

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine