Retour

Musique nomade accompagne les jeunes artistes innus

Le studio ambulant de l'organisme Musique nomade s'installe à Sept-Îles pendant deux semaines pour accompagner les jeunes artistes innus de la communauté de Uashat-Maliotenam dans la création de vidéoclips.

L'organisme aide depuis cinq ans les jeunes des communautés autochtones à promouvoir leur musique.

Jeune chanteur, Tshishapeu Vachon espère que l'appui de Musique nomade va l'aider dans sa carrière.

Il est épaulé par des professionnels de l'image pour la création de son propre vidéoclip. Les artistes sont sélectionnés à l'avance et doivent proposer un projet concret.

« On arrive dans une communauté et on leur donne la chance de pouvoir enregistrer une chanson professionnellement, explique le coordonnateur et caméraman à Musique nomade, Simon Gervais. On leur fait une capsule vidéo. C'est vraiment pour les amener à un stade supérieur de leur carrière pour qu'ils puissent faire des liens directs avec des gens de l'industrie. »

Le réalisateur Jean-Yves André précise que l'objectif est aussi d'impliquer les membres de la communauté le plus possible dans la réalisation du projet.

Les défis du métier

Simon Gervais estime par ailleurs qu'il y a « beaucoup de talent » dans la région et que la sélection s'avère difficile.

Tshishapeu a eu la chance d'être sélectionné. Il est conscient de la difficulté du métier, particulièrement pour les jeunes Innus. « Je chante en langue innue et le monde aime plus l'anglais et le français », croit-il.

Cette année, Musique nomade a accompagné huit artistes de la communauté innue de Uashat-Maliotenam.

D'après le reportage d'Alix-Anne Turcotti

Plus d'articles

Commentaires