Retour

Navires de guerre sud-coréens dans le Saint-Laurent : la station des Escoumins prévenue en retard

Deux navires de guerre coréens ont pénétré dans les eaux du golfe du Saint-Laurent, en fin de semaine, sans que les autorités soient prévenues dans les délais habituels.

Il s'agit d'un manque de communication sans conséquence, selon le président de la Corporation des pilotes du Bas-Saint-Laurent, Simon Mercier.

« Les autorités fédérales étaient averties de la venue de ces navires, qui venaient pour des visites protocolaires à Montréal, explique-t-il. Cependant, il semblerait que l'agent maritime de Montréal aurait omis de transmettre des mises à jour des temps d'approche à la station de pilotage des Escoumins. »

Les officiers de la station des Escoumins ont repéré les navires et ont procédé au changement de pilotes, comme prévu.

« Les eaux des Escoumins jusqu'à Montréal sont couvertes par les règlements de l'administration de pilotage des Laurentides, poursuit Simon Mercier. Il a été déterminé qu'il y a des risques supplémentaires à la navigation à partir des Escoumins et tous les navires étrangers de plus de 35 mètres sont soumis à la loi sur le pilotage, même les navires de guerre. »

Simon Mercier rappelle que des patrouilles aériennes et maritimes assurent aussi la sécurité des eaux du Saint-Laurent.

Plus d'articles

Commentaires