Retour

Nécropsie partielle pour le béluga échoué à Saint-Fabien-sur-Mer

Un spécialiste s'est rendu à Saint-Fabien-sur-Mer, mardi, pour échantillonner la carcasse du béluga adulte découvert vendredi.

Selon les premières indications, la cause exacte de la mort du mammifère marin demeurera inconnue. La nécropsie partielle ne permet pas de déterminer avec exactitude les causes. La carcasse n'a pu être être remorquée étant donné que le site est difficile d'accès et isolé.

Au lieu d'une nécropsie complète en laboratoire, des échantillons de peau, de gras et de muscles seront prélevés pour déterminer les contaminants et la génétique de la baleine. Selon les premières indications, la cause exacte de la mort du mammifère marin demeurera inconnue. La nécropsie partielle ne permet pas de déterminer avec exactitude les causes

Josiane Cabana précise que le béluga est une espèce protégée par la loi. Il est donc interdit pour les citoyens de prélever tout échantillon sur la carcasse, à moins d'avoir un permis.

Onze carcasses de bélugas ont été découvertes depuis le début de l'année au Québec.

Les citoyens qui repéreraient une autre carcasse de baleine sont invités à le signaler au 1 877 722-5346.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine