Retour

Nette hausse de la fréquentation du transport collectif en Matanie

La Matanie a peut-être réussi à trouver le bon créneau pour répondre aux besoins de la population en matière de transport adapté et collectif.

Un texte de Joane BérubéDans les deux cas, la fréquentation a fait des bonds remarquables au cours de la dernière année. Ainsi, le nombre de déplacements en transport collectif est passé de 5164 en 2015 à 7166 en 2016. De même, le transport adapté, dont la fréquentation était nettement en baisse depuis 2013, a renoué avec sa clientèle. Le service a effectué 29 431 déplacements en 2016, ce qui correspond aux données de 2012 et 2013.

Il n’est pas facile d’implanter un système de transport collectif dans un milieu comme la Matanie, où 80 % des gens peuvent recourir à une voiture pour se déplacer. Il reste tout de même, souligne le préfet André Morin, 20 % des gens qui ont besoin de ce service. « On veut le capter ce 20 % », lance le préfet.

Pour stimuler l’achalandage, la MRC a organisé l'été dernier des transports dits « ciblés », notamment pour aller au marché public, au théâtre du Bedeau à Saint-Adelme ou aux Jardins de Métis. La MRC voulait de cette manière inciter les gens à utiliser le service par le biais d’activités. « Pour que les gens se familiarisent avec les véhicules, les touchent, les voient », relate M. Morin.

Et ç'a fonctionné. Même si les transports pour des raisons de travail sont demeurés stables au cours de la dernière année, ceux pour les loisirs ou pour accéder à des services ont augmenté de manière considérable comparativement à 2015.

La fréquentation des villages de l’est de la Matanie comme Grosses-Roches et Saint-Jean-de-Cherbourg est aussi en hausse.

Sans surprise, c’est à Matane, toutefois, que le nombre de transports est le plus élevé accaparant plus de 55 % du trafic.

Pour poursuivre sur cette lancée, la MRC a proposé cette année au Cégep de Matane de transformer la subvention qu’elle lui verse annuellement en trajets de transport collectif pour les étudiants. « On va permettre aux étudiants de partir du centre-ville de Matane et de voyager jusqu’au cégep », explique le préfet.

Le service est subventionné par Québec. Les usagers doivent payer un abonnement annuel de 5 $ et réserver leur transport la veille du déplacement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine