Retour

New Millennium Iron veut résilier son entente avec le port de Sept-Îles

La minière New Millennium Iron cherche à résilier son contrat avec le port de Sept-Îles au sujet du quai multiusagers.

La compagnie rappelle dans un communiqué qu'elle a versé une avance de fonds de 38,4 millions de dollars pour participer à la construction du quai de 220 millions $.

L'entente signée en juin 2012 lui garantissait une capacité de chargement annuelle de 15 millions de tonnes de fer au nouveau quai, qui a été livré en mai dernier.

New Millennium a aussitôt contesté la disponibilité du quai multiusagers, puisqu'il n'est toujours pas relié au réseau ferroviaire qui mène aux gisements de fer.

Les conseillers juridiques de New Millenium estiment que la compagnie est en droit de résilier ce contrat.

Par ailleurs, New Millennium doit verser 10 millions de dollars à son partenaire Tata Steel pour maintenir sa quote-part dans différents projets miniers en cours.

Le non-respect de cette entente signée en 2015 entraînerait une réduction de 6 % à 5,14 % de sa part dans les projets conjoints de la région de Schefferville.

Un texte de Louis Garneau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine