Retour

Notre-Dame-du-Portage veut suspendre la construction d'une maison

La Ville de Notre-Dame-du-Portage mandate un avocat afin que cesse la construction d'une résidence sur son territoire. Pour le moment aucun permis de construction n'a été délivré aux propriétaires du 720, route du Fleuve. Malgré cette décision, le chantier se poursuit au lendemain de la réunion du conseil.

Un texte de Patrick Bergeron

D'ici la fin du mois de juin, la demande de permis sera étudiée par le Comité consultatif d'urbanisme de la ville. Une recommandation du comité sera par la suite acheminée aux élus. Et ce sont les élus qui devront décider s'ils octroient ou non un permis de construction lors d'une réunion le 4 juillet.

Selon le maire, Vincent More, il était impossible de répondre à la demande des propriétaires plus rapidement.

Le 10 mai dernier, les mêmes propriétaires avaient décidé de démolir la résidence qui se trouvait sur leur terrain. Et ce, malgré le fait que les élus leur aient refusé un permis de démolition. La résidence qui s'y trouvait avait été construite aux alentours de 1850.

Les élus avaient justifié leur décision en soulignant le caractère patrimonial de l'édifice. Le Plan d'implantation et d'intégration architecturale protège certaines résidences construites sur la route du Fleuve.

Pour avoir démoli leur résidence, les propriétaires ont dû payer une amende de 250 $ comme le stipulent les règlements municipaux.

Une règlementation à revoir

Le maire de Notre-Dame-du-Portage, Vincent More, entend tirer une leçon de toute cette aventure. Certains règlements seront revus afin de les rendre plus contraignants.

Il nous a été impossible de parler aux propriétaires Sébastien April et Geneviève Lafrance.

Plus d'articles

Commentaires