Retour

Nouveaux délais pour le projet de Résidence Plaisance des Îles

Aux Îles-de-la-Madeleine, le projet de construction de Résidence Plaisance des Îles (RPDI) rencontre un obstacle majeur. Les coûts de démolition de l'ancienne résidence pour aînés Villa Plaisance pourraient frôler un million de dollars.

Un texte de Geneviève Génier Carrier, d'après un reportage de Line Danis

Les promoteurs prévoyaient acheter le terrain et le bâtiment de l'ancienne Villa Plaisance, à Cap-aux-Meules, pour la somme d'un dollar à la Société québécoise des infrastructures (SQI) afin d'y construire la nouvelle résidence.

Mais des coûts inattendus de démolition retardent encore une fois le projet. Les critères du ministère de l'Environnement obligent Résidence Plaisance des Îles à démanteler l'édifice, au lieu de simplement le démolir.

Une fois les matériaux triés, ils devront être chargés dans des conteneurs scellés, avant d'être transportés par bateau et camion jusqu'au lieu d'enfouissement technique de Matane.

Selon le président de Résidence Plaisance des Îles, Léonard Aucoin, ceci pourrait coûter jusqu'à 900 mille dollars.

Les promoteurs devront aussi retirer 40 tonnes de sols contaminés par des hydrocarbures sous la Villa Plaisance et les transporter dans un site de traitement au Nouveau-Brunswick, au coût de 15 mille dollars.

Poursuite des démarches

Les administrateurs demeurent tout de même optimistes et cherchent maintenant un plan B pour construire la future Résidence Plaisance à un coût raisonnable.

Le choix d'un autre site pourrait être envisagé. « On est à la recherche d'un terrain de 14 à 15 mille mètres carrés pour construire le type de résidence qu'on désire », indique Léonard Aucoin.

Résidence Plaisance des Îles a jusqu'au 3 mai pour déterminer s'il poursuit les démarches auprès de SQI pour l'acquisition de la Villa Plaisance.

Les démarches se poursuivent aussi avec les différentes instances gouvernementales pour ficeler le financement du projet.

Plus d'articles

Commentaires