Retour

Nouveaux forfaits de télévision : appel à la prudence

L'Association coopérative d'économie familiale de la péninsule invite les consommateurs à être prudents avec les nouveaux forfaits de télévision. À compter d'aujourd'hui, les câblodistributeurs canadiens doivent offrir à leurs abonnés un service de télévision de base qui ne doit pas dépasser 25 $ par mois.

Un texte de Sébastien Desrosiers

Le forfait dit « abordable » devrait comprendre au moins dix stations de télévision locales et régionales, ainsi que des canaux éducatifs. Le directeur de l'ACEF, Jean-Mathieu Fortin, croit pourtant que ce nouveau forfait n'est pas nécessairement avantageux.

« Pour ceux qui préfèrent les chaînes plus spécialisées, ça peut ne pas être avantageux d'avoir ces types de forfaits là. Parce que si on prend le forfait de base et qu'on ajoute une chaîne, le prix de la chaîne supplémentaire va être fixé par le télédistributeur. Donc, ça peut représenter des coûts assez importants », explique monsieur Fortin.

Ces chaînes spécialisées supplémentaires pourraient se vendre entre 5 et 20 $ chacune, selon lui. Jean-Mathieu Fortin encourage malgré tout les consommateurs à comparer les prix des forfaits, ce qui n'est pas toujours un réflexe vu le nombre limité de télédistributeurs.

Et selon monsieur Fortin, les télécommunications sont l'un des premiers éléments qu'on peut couper dans un budget.

« On parle de factures en 90 et 130 $, des factures qui sont donc importantes. Souvent, les gens prennent ça comme une obligation et vont couper sur l'épicerie pour réussir à payer leur facture de télécommunications, quand on peut avoir un pouvoir sur celle-ci », souligne-t-il.

Limites régionales

Certains consommateurs de la région ne pourront toutefois pas profiter de ces nouveaux forfaits télé, car les câblodistributeurs de 2000 abonnés et moins sont exclus de cette nouvelle réglementation du CRTC.

C'est le cas de Télécâble Multivision, de Matane, qui compte environ 1000 clients dans des petites municipalités de la région, comme Baie-des-Sables, Métis-sur-Mer, Saint-Octave-de-Métis, Les Méchins, par exemple.

Selon le propriétaire de l'entreprise, Jonathan Plourde, il serait beaucoup trop coûteux pour les petits câblodistributeurs d'adopter ces nouveaux forfaits télé.

« Aujourd'hui, si on obligeait tous les petits câblodistributeurs au Québec de faire ça, la majorité ferait faillite. Ce serait monétairement impossible à faire et c'est pour ça qu'ils nous excluent de ça », affirme monsieur Plourde.

Télécâble Multivision est le seul câblodistributeur dans les municipalités qu'il dessert et le forfait de base est à un peu moins de 40 $ par mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine