Retour

Nouvelle bannière pour exporter les produits de la mer de la Gaspésie et des Îles

Les entreprises de la pêche en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine pourront compter sur une nouvelle bannière et un tout nouveau site Internet afin de promouvoir leurs produits marins à l'étranger: crabe, crevette, homard, poisson de fond et autres.

Un texte de Pierre Cotton

L'organisme GIMXPORT, qui fait la promotion des produits de la région depuis 20 ans, vient de créer une nouvelle image de marque pour les produits marins et transformés : Quebec Seafood, une marque écrit en anglais pour les marchés extérieurs. 

Avec cette nouvelle bannière, les producteurs de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine souhaitent se démarquer sur les marchés internationaux, dans les expositions et les salons de produits marins. 

Depuis une quinzaine d'années, les provinces maritimes sont très présentes à l'étranger avec le pavillon canadien sous la marque, Atlantique Canada, contrairement aux producteurs du Québec qui, par exemple, courtisent l'Asie depuis seulement 5 ans, explique le directeur général de GIMXPORT, Gino Cyr.

GIMXPORT vient d'ailleurs de terminer une campagne de 3 ans pour faire connaître le homard de la région en Asie. Les retombées sont évaluées à 36 millions de dollars.

L'organisme a aussi participé à plusieurs salons au fil des ans : Boston Seafood Show, Europeen Seafood Show en Belgique. Il se rend en Espagne aussi depuis 2008 et prochainement à Qingdao, au China Fisheries and Seafood Expo, du 4 au 6 novembre, le plus grand salon commercial du genre en Asie.

Une déléguation régionale composée de deux représentants de GIMXPORT et de trois entreprises de transformation du crabe et du homard sera sur place : Unipêche MDM de Paspébiac, Marinard de Rivière-au-Renard et E. Gagnon et Fils de Sainte-Thérèse-de-Gaspé.

La nouvelle image de marque, Quebec Seafood, a coûté 15 000 dollars à développer. La mission commerciale en Chine, elle, coutera 10 000 dollars et sera financée à même les fonds de GIMXPORT qui n'a pas eu d'aide financière. Gino Cyr compte sur la stratégie maritime du gouvernement du Québec pour obtenir du financement à l'avenir.

Monsieur Cyr se dit aussi très encouragé par l'élection du nouveau gouvernement libéral à Ottawa qui, selon lui, sera plus enclin à soutenir « la promotion des produits marins des provinces maritimes qui vient de passer au rouge et de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine qui vient d'élire une députée libérale. »

Informations d'une entrevue à l'émission radio Bon pied, bonne heure

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine