Retour

Nouvelle manifestation pour le logement social

Une dizaine de personnes ont manifesté à Rimouski, mardi, pour demander au gouvernement Couillard de réinvestir dans la construction de logements sociaux.

À quelques semaines du dépôt du budget provincial, ils souhaitent que Québec finance la construction de 3000 nouveaux logements sociaux par an, soit le niveau d'avant les compressions d'il y a deux ans. À l’heure actuelle, ce nombre est réduit de moitié.

Les manifestants se sont rassemblés à l’invitation du Comité logement Rimouski-Neigette, qui avait aussi organisé d’autres manifestations en 2016 contre les compressions dans le programme Accès Logis.

On essaye de faire en sorte que le gouvernement finisse par comprendre nos demandes.

Guy Labonté, coordonnateur du Comité logement Rimouski-Neigette

« Il y a moyen d’aller chercher d’autre argent, soutient le coordonnateur du Comité logement Rimouski-Neigette, Guy Labonté. Si [le gouvernement] s’occupait d’évasion fiscale et d’une meilleure planification fiscale aussi, peut-être qu’il aurait plus d’argent pour la lutte à la pauvreté. »

Un impact plus grand dans les petites municipalités

Le coordonnateur du Comité logement Rimouski-Neigette, Guy Labonté, remarque que les coupes dans le programme Accès Logis ont particulièrement nui aux projets de logements sociaux dans les petites municipalités.

« Rimouski a du budget pour fournir ce qui manque [dans les projets de construction de logements sociaux]. Dans les petites municipalités, il y avait une aide gouvernementale qui était ajoutée, et qui a été supprimée ces deux dernières années. Ça fait que beaucoup de projets sont tombés, ce qui n’est pas très bon pour de petites municipalités, alors que la Gaspésie se vide. »

Selon des données du Comité logement, 300 personnes sont présentement en attente d'un logement social à Rimouski, un nombre qui serait resté stable au cours de la dernière année.

Plus d'articles