Retour

Numéro censuré aux Olivier : une « hypocrisie », selon Fred Dubé

L'humoriste rimouskois Fred Dubé dénonce ce qu'il qualifie « d'hypocrisie » des humoristes, à la suite de la censure d'un numéro portant sur la liberté d'expression au gala Les Olivier.

Il invite les humoristes à utiliser leurs nombreuses tribunes pour dénoncer la censure au sens large dans la société. 

« Ils sont où, les humoristes, pour dénoncer le règlement P-6? Pour dénoncer quand Transcanada veut censurer le Québec en disant que c'est Ottawa qui a le pouvoir? [Pour dénoncer le traitement réservé à] Raif Badawi? Ils sont où les humoristes pour prendre position dans ces moments-là? », s'indigne Fred Dubé.

« Évidemment, [les humoristes] ne peuvent pas être sur toutes les tribunes et dénoncer tout le temps, mais ce à quoi on a assisté, ce sont les gens les plus médiatisés au Québec qui se plaignent d'être censurés par ceux qui sont le moins médiatisés au Québec. Moi, je n'embarque pas dans cette hypocrisie-là », poursuit Fred Dubé.

Fred Dubé précise qu'il est en désaccord avec la censure du numéro de Mike Ward et Guy Nantel. Il estime que Radio-Canada aurait quand même pu diffuser ce numéro. « La faute est à Radio-Canada, qui a eu peur de diffuser le numéro par peur de judiciarisation, qui n'arrive pratiquement jamais », soutient-il.

Fred Dubé affirme d'ailleurs que la censure est fréquente en humour.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine