Retour

Occupation du site de Junex : la route bloquée par la Sûreté du Québec

La Sûreté du Québec bloque à son tour l'accès à la route, où des activistes sont installés depuis dimanche dernier pour protester contre l'exploration pétrolière en Gaspésie.

Un texte de Joane Bérubé

Plusieurs commentaires sur les réseaux sociaux portent à croire que des sympathisants envisageaient de joindre les barricades au cours de la fin de semaine.

Les militants ne peuvent plus être réapprovisionnés en vivres et autres nécessités par le chemin principal qui mène au puits Galt no 4.

Un hélicoptère de la SQ, avec à son bord des représentants de la compagnie Junex, a survolé les lieux, jeudi.

Personne n'aurait pu apercevoir les militants, qui seraient demeurés cachés.

Depuis dimanche, un groupe anonyme occupe le site de forage du puits Galt no 4 de Junex, situé entre Gaspé et Murdochville.

Les manifestants, qui se définissent comme « des protecteurs et protectrices de l'eau », réclament la fin immédiate de tous les travaux d'exploitation gazière et pétrolière en Gaspésie, et plus particulièrement ceux en cours à la propriété Galt de Junex, un des projets d'exploration les plus avancés au Québec.

Le groupe, dont les membres demeurent cagoulés, a indiqué qu'il demeurerait en place aussi longtemps que nécessaire.

Une rencontre entre le groupe d'occupation et les trois chefs des conseils de bande des Micmacs de la Gaspésie avait été annoncée pour vendredi. Aucune source ne pouvait confirmer si cette réunion aurait finalement lieu.

Pour sa part, le porte-parole du groupe Environnement vert plus, Pascal Bergeron craint qu'une demande d'injonction soit déposée par Junex. Le groupe a installé un campement de soutien aux activistes, à la jonction de la route 198 et du chemin qui mène au puits no 4.

Plus d'articles

Commentaires