Retour

Occupation du site de Junex : la Sûreté maintient la pression

À Gaspé, la Sûreté du Québec demeure très présente autour de la barricade qui a été mise en place par des activistes anti-pétrole il y a une semaine pour bloquer l'entrée au puits no 4 de la compagnie Junex.

Un texte de Joane BérubéLa pétrolière a obtenu vendredi une injonction pour lui permettre d'avoir accès à ses installations. Cette injonction provisoire est valable jusqu'au 21 août.

Des négociations seraient en cours entre les policiers et les militants masqués, toujours installés sur le site de forage de la compagnie d’exploration gazière et pétrolière. Ces militants anonymes ont érigé des barricades sur les chemins forestiers conduisant au site.

Les policiers bloquent complètement l’accès au site occupé.

En fin de journée, lundi, le va-et-vient des patrouilles de la Sûreté du Québec autour du site semblait s’accentuer. Toutefois, les policiers demeurent discrets sur leurs mouvements.

La Sûreté du Québec réitère que sa présence aux abords du site ne vise qu'à maintenir l'ordre et prévenir les débordements.

Appuis

Des sympathisants ont érigé un camp de soutien, qu’ils ont baptisé camp de la rivière, à quelques kilomètres des barricades, près de la route 198. Des militants écologistes des groupes Environnement vert plus et Tache huile sont notamment installés à ce campement. Des autochtones se sont joints à eux, mais à titre personnel.

La semaine dernière, la cheffe de la communauté micmaque de Gespeg, Manon Jeannotte, s'était dissociée formellement de l'occupation du site de Junex. La cheffe Jeannotte rappelait toutefois que les Micmacs demeuraient opposés à l'exploitation et l'exploration gazière et pétrolière sur leurs terres ancestrales.

Le porte-parole d’Environnement vert plus, Pascal Bergeron, souligne que cette action d’appui est aussi une action autonome. « On est aussi notre propre créature dans le sens où on veut aussi que les forages arrêtent », commente le militant écologiste.

Selon des militants, les deux camps sont sans contact entre eux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine