Retour

Opposition citoyenne face à la chloration de l'eau à Sainte-Anne-des-Monts

À Sainte-Anne-des-Monts, une pétition pour éviter que l'eau potable de la municipalité soit chlorée a récolté 121 signatures depuis son lancement il y a deux semaines.

Un texte de Léa Beauchesne

Un avis de faire bouillir l'eau est en vigueur à Sainte-Anne-des-Monts depuis le 2 septembre en raison de tests révélant la présence de bactéries. Cet avis pourrait s'étirer jusqu'à l'hiver 2018, le temps pour la municipalité de trouver la solution optimale et de la mettre en branle.

La chloration n'est pas la seule option envisagée, mais il s'agit d'une possibilité. Le gouvernement du Québec oblige la Ville à maintenir l'avis de faire bouillir l'eau jusqu'à ce qu'un nouveau système soit mis en place. Le maire par intérim, Simon Deschênes, affirme que l'ajout de chlore ne se ferait pas de gaité de coeur. 

C'est une citoyenne de la municipalité, Nathalie Rheault, qui a instigué la pétition en ligne. Elle a initié cette mobilisation avant que la décision finale ne soit prise, espérant ainsi l'influencer. Madame Rheault affirme que l'eau est en général très bonne et qu'il n'y a nul besoin d'y ajouter des produits chimiques. 

De nombreux signataires ont également commenté la situation et ont manifesté leurs inquiétudes face à la chloration de l'eau.

Un problème pour Exploramer

Le citoyen Mathieu Lemonde-Landry a signé la pétition en tant que résident de Sainte-Anne-des-Monts, mais aussi en tant que biologiste chez Exploramer. Il affirme que l'ajout de chlore serait nocif pour leurs aquariums et détruirait leurs filtres biologiques.

La pétition sera remise à la ville de Sainte-Anne-des-Monts et au maire par intérim, Simon Deschênes.

Plus d'articles