Retour

Optilab : les médecins spécialistes vont questionner le ministre de la Santé

La Fédération des médecins spécialistes du Québec rencontrera Gaétan Barrette mardi, au sujet du projet Optilab. La centralisation des laboratoires de biologie médicale est controversée en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent parce qu'elle prévoit que 70 % des analyses se feront à Rimouski.

Un texte de Brigitte Dubé d'après une entrevue réalisée par Maude Rivard, à l'émission « Au coeur du monde »

À lire aussi:

La Fédération entend soulever le risque qu'un diagnostic ne soit pas posé à la suite de la perte ou de la détérioration d'un prélèvement lors de son transport, ou que la transmission tardive d'un résultat compromette le traitement d'un patient.

La présidente de la Fédération, Dre Diane Francoeur, manifeste des inquiétudes importantes en ce qui a trait aux situations d'urgence.

Elle déplore un manque d'information de la part du ministre de la Santé. « En situation d'urgence, il faut qu'un minimum d'analyses se fasse sur place. Face à ça, tout ce qu'on a jusqu'à maintenant, ce sont des promesses », critique-t-elle.

« On n'a rien contre les économies, mais on veut s'assurer que les Québécois obtiennent des services de qualité, peu importe où ils habitent au Québec », ajoute la Dre Francoeur.

Diane Francoeur entend aussi réclamer que la traçabilité des prélèvements soit assurée pour éviter que ceux-ci soient perdus.

Plus d'articles