Orbite n'a pas pu produire de l'alumine haute pureté, pour le premier trimestre de 2017 comme promis. Un délai de huit mois et un financement de 8 millions de dollars sont encore nécessaires. En attendant de trouver une solution, les activités sont suspendues.

Un texte de Jean-François Deschênes

La dernière mise à jour publiée vendredi peu avant 22 heures précise que le retard s'explique par un problème avec un système de chauffage fabriqué par un sous-traitant.

L’équipement ne serait pas assez robuste et n’atteindrait pas de manière fiable la capacité de production qu’exige la Société pour fabriquer les 3 tonnes par jour d’alumine haute pureté, précise le communiqué. L’objectif ultime d’Orbite est de produire 5 tonnes par jour.

Orbite examine maintenant « Tous les recours juridiques disponibles pour récupérer une partie importante des coûts et des dommages associés encourus par la Société. » parce que le système en question ne respecterait pas les spécifications et les performances promises. L'entreprise insiste qu'il ne s'agit pas d'un problème lié à la technologie.

Toutefois, une solution permanente est possible selon la Société, mais il faut du temps et de l’argent ce qu'elle n’a pas. Les opérations sont donc suspendues en attendant de tout mettre en place.

Elle étudie les options pour réunir les 8 millions de dollars nécessaire pour continuer le travail à Cap-Chat.

Une réclamation d’assurances a aussi été déposée pour récupérer une partie des pertes durant les temps d’arrêt. Une autre réclamation pourrait aussi être déposée pour retrouver les frais fixes durant les réparations à venir. La limite de la police pour perte d’exploitation est de 22 millions de dollars.

Cependant, l’assureur n’a pas confirmé s’il paiera ou non ces réclamations.

Dans le communiqué, Orbite précise qu’elle ne pourra pas respecter ses clauses de ses facilités de crédit ce qui veut dire que les prêteurs peuvent donc demander un remboursement.

Le chef de la direction d’Orbite, Glenn Kelly écrit qu'il s'agit pour lui d’une période difficile

M. Kelly continue de croire dans la technologie d’Orbite et ajoute qu’il reste beaucoup de travail à faire « Orbite continue d'évaluer, avec ses partenaires, toutes les alternatives légales et financières disponibles et s'engage à faire tout ce qui est nécessaire pour reprendre la production le plus tôt possible »

Une demande d'entrevue a été demandée au chef de direction, mais il n'a pas rappelé. Toutefois, une rencontre avec les actionnaires est prévue lundi matin.

Orbite

Comme le projet de plus de 125 millions de dollars n’a pas encore produit de façon commerciale, il est impossible pour la compagnie d’engranger des profits et ne peut compter que sur les investisseurs.

Vendredi le titre à la bourse de Toronto s’échangeait à 0,24$

Jusqu’à présent, Orbite a expédié 32 échantillons à 19 clients potentiels. Une vingtaine d’autres prospects attendent aussi leurs échantillons.

Il nous a été impossible de connaître l'impact sur la suspension des activités sur la soixantaines d'employés de l’usine de Cap-Chat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine