Retour

Orléans Express entend maintenir sa desserte en Gaspésie

L'entreprise de transport en autocar a l'intention de défendre ses services offerts dans la péninsule devant la Commission des transports du Québec, qui analysera les impacts de la baisse de service au début 2016. Il s'agit d'une bonne nouvelle pour la région, même si la diminution des services d'autobus a fait l'objet de plusieurs reproches de la part des usagers et du milieu.

En janvier dernier, Orléans Express diminuait drastiquement ses services en Gaspésie. Le nombre d'arrêts est passé de 44 à 7 dans la partie nord de la péninsule et de 47 à 8 au sud, et ce, une seule fois par jour au départ et à l'arrivée.

Cette décision a eu des répercussions sur le déplacement des malades, l'envoi des colis, mais aussi sur le tourisme, puisque le pôle économique touristique de la région, Percé, n'est plus desservi. Depuis, Orléans a laissé planer la menace d'un abandon complet de sa desserte en Gaspésie en 2015.

Une ouverture pour Percé

Orléans Express se montre désormais ouverte à améliorer sa collaboration avec la Régie intermunicipale de transport et caresse l'idée d'offrir des trajets à Percé sur une base saisonnière. Par contre, cette possibilité ne sera pas confirmée avant que l'entreprise ne fasse son bilan, dans le cadre des audiences de la Commission des transports.

Même si on considère des solutions pour améliorer les liens entre la Régie et Orléans, il reste que selon Marie Leblanc, responsable de l'accueil touristique à Percé, un problème majeur persiste :

Le prochain cheval de bataille de la CSN

Le conseil central de la CSN a fait de l'accessibilité des transports en région une priorité d'action.

Le président du Conseil central, Jacques Mimeault, croit toutefois que la région doit continuer à se mobiliser.

D'après les informations de Joane Bérubé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine