Retour

Orléans Express : la Commission des transports veut faire un état de situation

La Commission des transports du Québec (CTQ) ne s'attend pas à entendre les utilisateurs des services d'Orléans Express lors des audiences prévues à Québec le 14 mars. Le porte-parole Guy Mailhot a apporté cette précision en réponse aux critiques du député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, qui déplorait que la commission ne tienne pas d'audiences en région.

Un texte de Richard Lavoie

« Quand on a fait le premier exercice, on a considéré qu'il était essentiel de se rendre en région pour entendre ce que les gens avaient à dire », précise le directeur des communications de la CTQ.

Guy Mailhot insiste sur le caractère exceptionnel de la session de travail à venir qui vise un seul objectif : faire un état de situation depuis qu'Orléans a demandé et obtenu la réduction de son offre de services.

« Elle vise à faire un état de situation, de la progression de ce qui s'est passé depuis ce moment-là pour voir si certains services pourraient être rétablis, si l'entreprise se dégrade davantage, etc. », explique-t-il.

Généralement, lorsque la commission analyse une demande, elle rend sa décision et celle-ci s'applique. Dans le cas d'Orléans Express, les suspensions accordées sont temporaires et les audiences ont justement pour objectif de vérifier comment elles ont pu ou non améliorer la situation financière du transporteur.

« La décision de la commission ne donne pas suite à une nouvelle demande d'Orléans », précise Guy Mailhot.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine