Ottawa crée 25 emplois à Matane dans le but d'aider les employés fédéraux à régler les problèmes liés au service de paye Phénix. Ces emplois constituent une partie des 142 millions de dollars investis dernièrement dans l'ensemble du pays.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le nombre d'employés au bureau fédéral de Matane passera de 290 à 335, mais pour un temps seulement.

Il s'agit de contrats dont la durée varie entre trois mois et un an, avec des possibilités de renouvellement.

Le député libéral d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédiane, Rémi Massé, ne sait toutefois pas quand ces contrats cesseront. En fait, c'est lorsque les problèmes avec le système de paye Phénix seront réglés. Et ce n'est pas pour demain matin.

Ottawa a révélé vendredi que 265 000 dossiers restaient à être traités avant d'espérer un retour à la normale.

D'ici là, Rémi Massé, qui est aussi l'ancien directeur des bureaux fédéraux de Matane, aimerait bien que d'autres postes s'ajoutent à ceux annoncés et qu'ils deviennent permanents « Parce que ce n'est pas en centralisant à Ottawa ou dans les grands centres une expertise, c'est de pouvoir justement transférer et d'avoir des emplois fédéraux dans la région qui permettent de développer l'économie d'une région. »

Miramichi

Les travailleurs matanais relèveront du service de paye de Miramichi au Nouveau-Brunswick. Ils feront partis des 200 nouveaux conseillers en rémunération qui viennent d'y être embauchés.

Dans les circonstances, il s'agit d'une bonne nouvelle pour le président de la section locale de l'Alliance de la fonction publique du Canada, Marc Robidoux. « C'est sûr qu'on aimerait mieux ne pas avoir de problème de rémunérations dans toute la fonction publique fédérale », indique-t-il.

Dans l'Est du Québec, le syndicat estime qu'une centaine de contractuels, travailleurs saisonniers et travailleurs avec des congés spéciaux ont eu des problèmes avec le système de paye.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine