Les parcs nationaux de l'Est du Québec sont satisfaits de leur fréquentation malgré le mauvais temps des derniers jours.

À la mi-saison, l'achalandage du terrain de camping du parc national du Lac-Témiscouata est comparable à celui de l'an dernier. « On est complet ou presque complet pour la partie vacances de la construction », précise le directeur du parc Denis Ouellet.

Par contre, les visiteurs quotidiens sont moins nombreux, constate M. Ouellet. « La température, qui n'est pas toujours égale, on le sait, avec des périodes de pluie et tout ça, a eu une certaine influence au niveau de l'achalandage », commente le directeur du parc de la Société des établissements de plein air du Québec.

Le constat est un peu différent au parc national de la Gaspésie, où la responsable du service à la clientèle, Pascale Caissy, note une hausse de 10 % du taux d'occupation des terrains de camping comparativement à l'an dernier.

Le nombre d'accès quotidien au parc est aussi en augmentation de 5 %.

Une partie de ces hausses est attribuable aux activités de début de saison, croit Mme Caissy. « Il y a des événements au parc, entre autres l'Ultra-Trail du mont Albert, ce qui augmente d'année en année la notoriété du parc », précise la porte-parole du parc.

Cette dernière observe aussi un plus grand nombre de visiteurs en provenance de l'Europe et des États-Unis.

Plus d'articles

Commentaires