Retour

Pas d'aide médicale à mourir à la Maison Marie-Élizabeth de Rimouski

La maison de soins palliatifs Marie-Élizabeth de Rimouski n'entend pas offrir l'aide médicale à mourir à ses patients, indique son président, François Gamache. L'établissement réagit ainsi à la décision de la Maison Aube-Lumière de Sherbrooke, qui deviendra en février le premier établissement à fournir ce service au pays.

Selon François Gamache, la Loi sur les soins de fin de vie n'inclut pas l'aide médicale à mourir et la décision de la Maison Aube-Lumière n'y change rien.

La Maison Marie-Élisabeth fait partie d'un réseau de 25 établissements au Québec qui refuseront d'aider un patient à mettre fin à ses jours. Cinq autres maisons de soins palliatifs doivent faire connaître leur position d'ici le 10 décembre, soit la date d'entrée en vigueur de la loi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine