Retour

Pas d'aide médicale à mourir à la Maison Marie-Élizabeth de Rimouski

La maison de soins palliatifs Marie-Élizabeth de Rimouski n'entend pas offrir l'aide médicale à mourir à ses patients, indique son président, François Gamache. L'établissement réagit ainsi à la décision de la Maison Aube-Lumière de Sherbrooke, qui deviendra en février le premier établissement à fournir ce service au pays.

Selon François Gamache, la Loi sur les soins de fin de vie n'inclut pas l'aide médicale à mourir et la décision de la Maison Aube-Lumière n'y change rien.

La Maison Marie-Élisabeth fait partie d'un réseau de 25 établissements au Québec qui refuseront d'aider un patient à mettre fin à ses jours. Cinq autres maisons de soins palliatifs doivent faire connaître leur position d'ici le 10 décembre, soit la date d'entrée en vigueur de la loi.

Plus d'articles

Commentaires