Le ministère de l'Environnement a tranché : il n'y aura pas d'argent investi cette année pour protéger ou réparer les équipements de la réserve écologique de l'île Brion au large des Îles de la Madeleine.

Des organismes des Îles avaient offert de travailler bénévolement pour réparer les bâtiments et l'aire de débarquement du site si le ministère octroyait une somme de 15 000 $.

Aucune somme additionnelle n'a toutefois pu être dégagée des priorités établies par les fonctionnaires en avril dernier.

L'Île Brion couvre à peine sept kilomètres carrés de tout le réseau des aires protégées du ministère.

Déceptions

La directrice générale d'Excursions en Mer, Nancy Boisselle, se dit déçue de la décision de Québec. « C'est une tristesse de voir ça qu'il n'y a pas 15 000 $ dans un tiroir pour rénover tous ces beaux bâtiments-là et préserver l'île Brion. » L'entreprise transporte des centaines de visiteurs chaque année pour explorer cette réserve écologique.

Pour sa part, le biologiste Sébastien Cyr croit que l'état des bâtiments est tellement lamentable que la seule porte de sortie de changer le statut de réserve écologique par celui de parc national.

De son côté, le député des Îles, Germain Chevarie, croit qu'une concertation de tous les Madelinots et organismes impliqués amènera des investissements dès l'an prochain à l'Île Brion.

« Je pense qu'au niveau du ministère, si on est capable de démontrer et présenter un projet justifié et pertinent et bien attaché au niveau du montage financier et sur le plan de nos objectifs pour l'Île Brion, oui j'ai confiance qu'on puisse avoir éventuellement des investissements. »

M. Chevarie ajoute que dès cet automne, les partenaires devraient se rencontrer pour commencer les démarches.

Des discussions sont prévues l'automne prochain à ce sujet.

Environnement Québec a refusé toutes nos demandes d'entrevues à ce sujet.

D'après les informations de Line Danis

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine