Retour

Pas encore de plan pour le bateau-remorqueur et sa barge dans le lac Saint-Pierre

Le bateau-remorqueur et la barge échoués dans le lac Saint-Pierre, à la hauteur de Louiseville, vont y rester au moins encore quelques jours. L'entreprise propriétaire des embarcations, McKeil Marine, affirme avoir besoin de plus de temps pour évaluer les conditions dans la région.

Un texte de Marilyn Marceau

Selon McKeil Marine, les conditions météorologiques et la présence de glaces rendent les opérations très difficiles.

L'entreprise affirme qu'elle n'aura pas le choix de décharger une partie de la cargaison avant d'effectuer de nouvelles tentatives de renflouement.

La barge et sa cargaison de lingots d'aluminium pèsent environ 13 000 tonnes.

Le bateau-remorqueur Wilf Seymour et la barge Alouette Spirit sont échoués dans le lac Saint-Pierre depuis le jour de Noël.

Ils étaient partis de Sept-Îles et se rendaient à Oswego dans l'État de New York.

Tentatives de renflouement infructueuses

Les précédentes tentatives pour libérer la barge de la boue n'ont pas fonctionné, parce qu'elle était trop basse dans l'eau, selon McKeil Marine.

McKeil Marine précise que les embarcations n'ont pas été endommagées durant l'échouement.

Par ailleurs, un représentant de l'entreprise, Matthew Kendrick, affirme que la cause de l'échouement est encore sous enquête, mais précise que les conditions météorologiques et de visibilité étaient médiocres le 25 décembre matin.

Transports Canada disait la semaine dernière qu'une défaillance électrique avait causé des problèmes aux instruments de navigation.

La circulation maritime n'est pas entravée par la présence des embarcations, mais les navires qui passent à proximité doivent ralentir.

La présence du bateau dans le lac Saint-Pierre n'entrave pas la circulation maritime, mais les navires qui passent à proximité doivent ralentir.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine