Retour

Pas facile pour Québec solidaire de s'enraciner en région

Québec solidaire doit se réorganiser dans presque toutes les circonscriptions de la Gaspésie et des Îles.

Les quatre membres du comité de coordination de Gaspé ont décidé de passer le flambeau et cherchent une relève.   Dans la circonscription de Matane-Matapédia, il n'y a plus de comité bien qu'il ait toujours des militants actifs. Même chose aux Îles où Québec solidaire n'a plus de comité.

En Gaspésie, seule la circonscription de Bonaventure où la candidate Patricia Chartier a obtenu un peu plus de 6 % des voix en 2014 conserve toujours son comité de coordination.

À Gaspé, une assemblée générale aura lieu ce soir au bistro Le Frontibus de Gaspé pour former une nouvelle équipe.   Selon le co-coordonnateur de l'assemblée de circonscription de Québec solidaire pour Gaspé, Benoit Bazinet, la nouvelle équipe devra mettre en valeur le parti en vue de la prochaine échéance électorale.

« C'est, explique-t-il, d'animer la vie politique des membres de la circonscription, de véhiculer les valeurs, de véhiculer les propositions de Québec solidaire, et en sens inverse, de faire monter les idées de la circonscription, les priorités de la circonscription, vers la plate-forme nationale pour faire connaître les besoins de la circonscription de Gaspé. »

Benoît Bazinet estime que les priorités en Gaspésie sont nombreuses, notamment en ce qui concerne l'amélioration de la desserte de transport, la recherche de l'égalité sociale et la protection de l'environnement.

M. Bazinet assure que son parti a sa place dans la région et que l'électorat de Québec solidaire reste malgré tout bien présent en Gaspésie et aux Îles. Il espère être capable de recruter au minimum une nouvelle équipe de quatre personnes et idéalement, cinq ou six, quand le Québec sera en année électorale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine