Retour

Pascal Automobiles ferme ses portes à Port-Cartier

En raison de la mauvaise conjoncture économique, l'entreprise Pascal Automobiles de Sept-Îles et de Port-Cartier doit fermer ses installations de services mécaniques et de vente à Port-Cartier. Sept personnes perdent leur emploi.

La direction de Pascal Automobiles fait savoir que ses opérations seront désormais concentrées dans les deux établissements de Sept-Îles. Cette fermeture s'explique par le besoin de la compagnie d'assurer la viabilité à moyen terme.

La présidente de Pascal Automobiles, Line Lévesque, fait savoir que la décision a été difficile à prendre.

Pertes d'emplois

Le vice-président Paul Bouffard a fait savoir que sept personnes vont perdre leur emploi à la suite de cette restructuration.

Il explique que la concentration des concessionnaires à Sept-Îles n'a pas permis de faire augmenter la vente des véhicules à Port-Cartier.

Des investissements coûteux

Dans la dernière année, les propriétaires de la concession de Pascal Automobiles ont investi plus de 800 000 $ dans les installations à Sept-Îles pour satisfaire aux critères du manufacturier, et à Port-Cartier, dans l'agrandissement de l'atelier de carrosserie.

Les propriétaires étaient maintenant tenus par GM de rénover complètement leur établissement de Port-Cartier, ce qui exigeait un investissement additionnel pouvant atteindre plus de 700 000 $. Pascal Automobiles explique que le marché local ne pouvait plus justifier des installations complètes pour une concession automobile.

Plus d'articles

Commentaires