Retour

Pénurie de pharmaciens : pire en Gaspésie et aux Îles qu'ailleurs au Québec

En Gaspésie et aux Îles, 30 % des postes de pharmaciens en établissements ne sont pas pourvus. La moyenne québécoise est de 19 %.

Sur les 23 postes de pharmaciens en établissements disponibles dans la région, sept sont toujours inoccupés dans les cinq établissements de la région, soit à Gaspé, Chandler, Maria, Sainte-Anne-des-Monts et Cap-aux-Meules.

Selon le président de l'Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES), François Paradis, cette absence à des impacts sur les patients, puisqu'un des rôles des pharmaciens en établissement est notamment d'évaluer l'ensemble de la prise de médicaments d'un malade.

L'Association, admet François Paradis, est aux prises avec un problème de relève, ce qui ajoute à la difficulté du recrutement en région.

Pourtant, une prime représentant 30 % du salaire est offerte aux pharmaciens qui décident de s'établir en Gaspésie ou aux Îles-de-la-Madeleine. Cette prime est intéressante, convient le président de l'Association, mais ce n'est pas un revenu garanti à long terme. 

Pour pallier cet inconvénient, l'Association aimerait que ces primes soient intégrées aux échelons salariaux. Cela aiderait au recrutement des jeunes pharmaciens en région.

« La pratique en région est aussi différente, les pharmaciens ont besoin d'être plus polyvalents. C'est une pratique très diversifiée », souligne François Paradis.

Les représentants de l'APES sont d'ailleurs en tournée en Gaspésie pour discuter avec leurs membres de leurs besoins et défis particuliers.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine