Retour

Percé fascine de plus en plus d'adeptes de plongée sous-marine

En raison de la richesse de sa faune et de sa flore marine, Percé est reconnue au Québec comme une destination de plongée exceptionnelle, accessible à seulement quelques minutes de bateau.

C'est devenu une tradition : durant le long congé de la fête du Travail, des plongeurs québécois s'y réunissent pour explorer les récifs près de l'île Bonaventure.

Ce week-end, une trentaine de plongeurs de la région de Montréal n'ont pas hésité à faire plus de dix heures de route pour profiter des beautés sous-marines.

« La luminosité, la vie marine, y avait tellement de choses! Y avait des petites étoiles de mer minuscules, des énormes homards, des grosses méduses, de quoi en avoir pour tous les goûts, ajoute-t-il. Un immense banc de maquereau est venu tourner autour de nous. C'était vraiment super! »

Percé est aussi reconnue pour la présence de mollusques rares. Christian Coderre, de Magog, y passe ses étés pour faire découvrir les richesses sous-marines autour de l'île Bonaventure.

« Ce qui est particulier, soulève-t-il, c'est que diverses sections de l'île offrent divers types de vie. Par exemple, du côté de la pierre carrée, on retrouve des lunaties et c'est la seule place où on en trouve. Au tombant, on trouve des éponges digitées et c'est là qu'on en retrouve le plus. »

Pour Percé, la plongée sous-marine représente d'importantes retombées économiques, explique Steven Melançon, directeur du Club nautique.

« Les plongeurs restent généralement pour plusieurs jours, contrairement à beaucoup de touristes qui, selon les statistiques, passent juste d'une à deux journées », compare-t-il.

Les retombées de cette activité ont déjà été évaluées à plus d'un million de dollars.

Une notoriété que les fidèles qui fréquentent le site aimeraient voir davantage reconnue à l'international.

D'après le reportage de Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine