Retour

Pereira et Zambito lancent une mise en garde contre la corruption en région

Deux acteurs importants de la Commission Charbonneau se sont arrêtés à Rimouski lundi pour encourager la population des régions à rester vigilante par rapport aux affaires de corruption. Le syndicaliste Ken Peirera et l'homme d'affaires Lino Zambito ont participé à un 5 à 7 à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR).

Un texte d’Édith Drouin et de Denis Leduc

Ken Pereira et Lino Zambito entreprennent une tournée provinciale en vue des élections municipales de novembre.

Ils veulent ainsi sensibiliser les citoyens des régions à la corruption et les encourager à dénoncer un système de gestion publique qu’ils estiment encore corrompu.

Il fait non seulement allusion à l’industrie de la construction, mais également aux firmes d’avocat et d'ingénierie.

Pour sa part, l'homme d'affaires Lino Zambito estime qu'aucun milieu et aucune région ne sont à l'abri des affaires de corruption. ll invite les gens à être particulièrement attentifs aux risques de collusion que peut représenter le manque de concurrence entre les entreprises en région.

Mobilisation et ténacité

Un peu plus d’une vingtaine de personnes se sont déplacées pour entendre Ken Pereira et Lino Zambito à l'UQAR.

L'étudiant Alexandre Mazier a retenu que la mobilisation de la population était au coeur du combat contre la corruption.

Simon Gloutnez a quant à lui souligné qu'il était intéressant d'entendre parler du parcours des deux hommes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine