Retour

Pétrole: cinq candidats dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia prennent position

Devrait-on réduire notre dépendance aux énergies fossiles? Le transport de pétrole par train est-il une bonne chose? Les cinq principaux candidats à l'élection fédérale dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia ont été invités à se positionner sur ces deux sujets reliés à l'environnement cette semaine, à l'émission Au cœur du monde.

Un texte de Brigitte Dubé

Les candidats interpellés sont Joël Charest du Nouveau parti démocratique du NPD, Kédina Fleury Samson du Bloc Québécois, Jean-François Fortin de Forces de Démocratie, Rémi Massé du Parti libéral et André Savoie du Parti conservateur.

Devrait-on réduire notre dépendance aux énergies fossiles?

Pour le néodémocrate Joël Charest, le Canada doit réduire sa dépendance aux énergies fossiles et effectuer un important virage.

Pour la candidate du Bloc québécois, Kédina Fleury Samson, il faut mettre l'accent sur les énergies alternatives.

Le candidat de Forces et Démocratie, Jean-François Fortin, développerait un plan concret de transition des énergies fossiles vers des stratégies d'énergies propres et renouvelables.

Le libéral Rémi Massé estime que le Canada doit réduire sa dépendance aux énergies fossiles et investir dans les énergies renouvelables.

Même si le conservateur André Savoie admet qu'il faut réduire notre dépendance aux énergies fossiles, il juge difficile d'implanter des réseaux de transport collectif dans les régions au Canada, à cause des grandes distances.

Que pensez-vous du transport de pétrole par train, comme prévu avec le projet de terminal pétrolier à Belledune au Nouveau-Brunswick?

Même s'il juge le transport de pétrole par train préoccupant, Joël Charest ne prend pas position sur le sujet. Il estime important d'écouter les communautés avant de le faire.

Pour Kédina Fleury Samson, c'est un non catégorique. Pour elle, le projet ne bénéficie d'aucune acceptabilité sociale et ne promet aucune rentabilité économique.

Pour Jean-François Fortin, ce projet ne présente aucun avantage économique pour les gens de la région. Il le considère comme dangereux puisque des convois traversent des municipalités dans des zones densément peuplées à proximité d'hôpitaux, d'écoles et d'infrastructures importantes.

Quant à Rémi Massé, il se positionne contre le projet étant donné l'état actuel des infrastructures, mais précise qu'il serait en faveur dans un contexte plus sécuritaire.

André Savoie croit qu'il est peu probable que le projet se réalise, étant donné que le dossier est judiciarisé.

Les commentaires de Steven Guilbeault

À la fin de la semaine, l'équipe de l'émission Au cœur du monde a invité Steven Guilbeault, cofondateur et directeur principal d'Équiterre, à commenter les interventions des candidats. M. Guilbeault estime que des changements profonds sont déjà amorcés ailleurs dans le monde.

Il ajoute qu'en général, les candidats adoptent la position de leurs partis respectifs. « Certains voient ces changements, admet-il, mais ne les comprennent pas encore très bien. »

Mis à part les conservateurs qui sont plutôt silencieux, les quatre autres partis ont des éléments sur l'électrification des transports, particulièrement le NPD et Parti Vert, observe-t-il.

« Il y a une pression importante de la part des gens d'ici, remarque-t-il. Si le fédéral collaborait au lieu de nous mettre des bâtons dans les roues, il y a énormément de choses qui pourraient se faire. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine