Retour

Plaidoyer pour un revenu minimum garanti pour les démunis

Un chercheur de l'Institut de recherche et d'information socio-économique (IRIS) estime que l'instauration d'un revenu minimum garanti serait un moyen efficace pour permettre aux plus démunis de se sortir de la pauvreté. 

Bertrand Schepper a présenté son plaidoyer en faveur d'une telle mesure, lundi midi au Cégep de Rimouski, à l'occasion d'un rencontre sous le thème « Avoir suffisamment d'argent pour vivre », organisée par le Regroupement contre l'appauvrissement Rimouski-Neigette.

M. Schepper a expliqué qu'un revenu minimum garanti prendrait la forme d'une allocation mensuelle ou annuelle remise à chaque citoyen, peu importe s'il travaille ou non. Une telle allocation remplacerait les autres mesures de soutien au revenu comme l'assurance-emploi ou l'aide sociale.

M. Schepper affirme que des études ont démontré que les gens, même les moins fortunés, sont prêts à payer plus cher pour encourager l'économie locale. Il ajoute toutefois que les plus démunis ne peuvent le faire, car leur revenu est trop faible. Le chercheur estime donc qu'un revenu minimum garanti permettrait à ces citoyens d'encourager des entreprises locales plutôt que des géants du commerce de détail. 

M. Schepper a indiqué que des pays comme la Suède envisagent d'adopter une telle mesure. Il y aura même, prochainement, un référendum sur le sujet en Suisse. 

Une soixantaine de personnes ont pris part à cette rencontre sur les moyens de lutter contre la pauvreté. D'autres activités du genre sont prévues dans les prochains mois par le Regroupement contre l'appauvrissement Rimouski-Neigette.

Plus d'articles

Commentaires