Retour

Plus de pétrole que de gaz naturel sur Anticosti, selon le fédéral

Le sous-sol de l'île d'Anticosti contient 78 % de pétrole et 22 % de gaz naturel, selon une étude de la Commission géologique du Canada.

Un texte d'Evelyne Côté

Le gouvernement fédéral a rendu public vendredi une première évaluation indépendante du potentiel en hydrocarbures sur l'île.

Toutefois, les auteurs du rapport n'ont pu évaluer la quantité de pétrole et de gaz naturel qui pourrait être récupéré, en raison de l'absence de données de production.

Cette étude vient contredire les données dévoilées l'automne dernier par le gouvernement du Québec dans le cadre des évaluations environnementales stratégiques sur les hydrocarbures et sur l'île d'Anticosti.

Une des études démontrait que la formation géologique de Macasty, qui se trouve sur l'île, se compose de 78 % en gaz et de 22 % en pétrole. Il s'agit du scénario opposé à l'évaluation de la Commission géologique du Canada. 

Si le ministère de l'Environnement délivre un certificat d'autorisation à la société en commandite Hydrocarbures Anticosti, opérée par Pétrolia, pour effectuer des forages avec fracturation hydraulique cet été, les tests de production permettront de connaître le réel potentiel en hydrocarbures sur l'île. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine