Retour

Plus de pistes cyclables à Rimouski : problème ou solution ?

Depuis peu, la Ville de Rimouski déploie, dans différentes rues, ce que certains voient comme des entraves à la circulation automobile. La Ville répond qu'il s'agit plutôt de moyens de favoriser le transport actif.

L'un de ces réaménagements a permis d'installer une piste cyclable sur la 2e rue, ce qui l'a fait passer de quatre à deux voies par endroits. La Ville a aussi installé des poteaux pour ralentir la circulation sur la rue St-Pierre.

La Ville de Rimouski a fait ces changements pour favoriser les déplacements piétonniers et à bicyclette. « Avant tout était à l'automobile, explique le maire de Rimouski, Éric Forest. On avait d'immenses voies de circulation, de trois ou quatre voies, rapides, souvent dangereuses. Là, on fait certaines restrictions. On en est bien conscients. »

L'organisme Rimouski ville cyclable applaudit ces changements. « Nous, on trouve que c'est audacieux et excellent, soutient son vice-président Michel Cloutier. Présentement, il y a une effervescence à travers toute l'Amérique du Nord pour favoriser autre chose que l'usage de l'auto. »

Congestion

Certains automobilistes ne partagent pas cet enthousiasme. Ils soutiennent que le réaménagement crée des embouteillages. « On voit une heure de pointe que l'on ne voyait pas auparavant. Sur l'heure du dîner, sur l'heure du souper, c'est très congestionné », soutient un résident de la rue Belzile.

Le vice-président de Rimouski ville cyclable reconnaît qu'il reste certains ajustements à apporter. Il suggère notamment d'installer un feu de circulation pour favoriser la fluidité de la circulation.

Le maire Forest affirme avoir été inondé de commentaires, positifs et négatifs. Il précise qu'il y aura d'autres projets du même genre. Il évoque même l'idée d'élargir la Promenade de la mer sur une ou deux voies du boulevard René-Lepage, mais reconnaît qu'un tel projet ne peut se réaliser à court terme.

D'après les informations de Denis Leduc.

Plus d'articles

Commentaires