Retour

Plusieurs aînés choisissent de rester actifs après la retraite

Les aînés de Sept-Îles comme ailleurs choisissent de rester actifs et de ne pas baisser les bras. La journée internationale des personnes âgées permet de constater que la longévité progresse, mais aussi que les aînés demeurent actifs plus longtemps en menant une nouvelle carrière. 

À 69 ans, Gilles Vachon travaille toujours 50 heures par semaine au garage dont il est copropriétaire. Le mécanicien a toujours la flamme pour ce métier qu'il exerce depuis une quarantaine d'années et il ne compte pas ralentir le rythme de sitôt.

Selon l'Institut de la statistique du Québec, près de la moitié des travailleurs de 55 ans et plus envisagent de continuer à travailler à temps partiel après leur retraite.

Pour certains, c'est un moyen de faire une transition vers une retraite à plein temps.

Danny Labrie est retraité d'ArcelorMittal. Il travaille maintenant de son domicile pour une autre entreprise. 

Maintenant que le Québec compte plus d'aînés que d'adolescents, les employeurs pourraient devoir s'adapter à ces préocupations.

D'après les informations de Katy Larouche

Plus d'articles