Retour

Plusieurs commissions scolaires de l'Est doubleront leurs tarifs de garderie 

Le président de la Commission scolaire des Phares, Gaston Rioux, se désole de constater que les parents devront payer deux fois plus cher pour faire garder leurs enfants à l'école pendant les journées pédagogiques.

La contribution consentie par le ministère de l'Éducation pour les services de garde lors des journées pédagogiques passe de 16 à 8 dollars par jour.

Il affirme que les commissions scolaires n'ont d'autre choix que de refiler la facture aux parents.


Impact plus important pour les familles nombreuses

La directrice de l'Association des services de garde en milieu scolaire du Québec, Josée Plante, indique que la hausse aura un impact plus important pour les familles nombreuses.

Elle craint que les enfants soient laissés dans un milieu moins sécuritaire qu'ils seraient dans un service de garde.

Pas d'augmentation dans Kamouraska-Rivière-du-Loup

À la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup, la direction a convenu avec les écoles de ne pas augmenter les tarifs actuels. Le directeur des services de communications, Éric Choinière, explique que cela a été possible malgré la réduction des budgets, en puisant dans les surplus accumulés de la commission scolaire.

Sur la Côte-Nord

Sur la Côte-Nord, la Commission scolaire du Fer doublera le tarif de son service de garde lors des journées pédagogiques.

Les parents de Sept-Îles, Port-Cartier et Fermont paieront ainsi 16 dollars, au lieu des 8 dollars prévus initialement pour la prochaine année scolaire.

Le directeur général, Lucien Maltais, soutient que la commission scolaire n'a pas d'autre choix en raison des compressions budgétaires globales auxquelles elle fait face.

Pour sa part, la Commission scolaire de l'Estuaire prendra une décision mardi, lors de l'adoption de son budget.

À la Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord, on évalue la situation.

Plus d'articles

Commentaires