Retour

Pointe-aux-Outardes attire les amateurs d’ornithologie

Le neuvième Festival des oiseaux migrateurs de la Côte-Nord s'est terminé dimanche. Il est surtout connu pour ses activités à Tadoussac, mais depuis trois ans un deuxième pôle s'est ajouté au parc nature de Pointe-aux-Outardes. Il se démarque par l'abondance des oiseaux qui s'y trouvent.

Le festival attire des amateurs de l’extérieur. Cette année, des touristes parisiens ont pris part à une activité à Tadoussac et à une autre à Pointe-aux-Outardes.

Antoine Augustier et Manon Ansart ont participé à une activité où on attrapait des oiseaux pour les baguer afin de les répertorier et de les observer.

À Pointe-aux-Outardes, ils ont pu observer les oiseaux avec un guide hors pair, Jean-Pierre Barry. Ce passionné d'ornithologie et guide bénévole pour le festival décrit le comportement de certains prédateurs.

« Certains des rapaces sont spécialisés pour chasser dans des grandes plaines ou des milieux ouverts, précise-t-il. Ils ont une vue absolument perçante et ils vont chasser les mulots, même des insectes! Certains vont s'attaquer à des libellules ou de plus gros insectes. »

M. Barry estime que le site de Pointe-aux-Outardes est exceptionnel pour l'observation d'oiseaux.

« Exceptionnel à plusieurs points de vue, explique-t-il. Les oiseaux migrent le long de la côte, arrivent au parc nature de Pointe-aux-Outardes et doivent prendre une décision pour traverser la Rivière-aux-Outardes ou traverser le fleuve Saint-Laurent. Alors souvent, les oiseaux s'y arrêtent pour une bonne période et on peut avoir de bonnes accumulations. »

Parmi ces habitats : un vaste marais. Il s’agit d’un milieu très propice pour voir des oiseaux en migration. « C'est un milieu ouvert, donc ça nous permet de voir des oiseaux à une bonne distance parce que quelques fois, en forêt, ça peut être plus difficile, mentionne M. Barry. C'est un des rares marais de cette taille ici sur la Côte-Nord. On a une chance incroyable d'avoir ce marais-là ici. »

Parmi les attraits du parc : des sentiers balisés, des tours d'observation et un jardin d'oiseaux.

Selon le directeur du parc nature de Pointe-aux-Outardes, Denis Cardinal, l'idée était de concevoir un jardin qui serait utile aux oiseaux. « On sait qu'il y a des oiseaux qui sont granivores, nectarivores, insectivores, frugivores, donc il y en a pour tous les goûts », fait-il valoir.

Antoine Augustier et Manon Ansart sont ravis des possibilités d’observation.

En tout, 256 espèces d'oiseaux ont été répertoriées dans le parc nature de Pointe-aux-Outardes.

D’après le reportage de François Robert

Plus d'articles

Commentaires