Retour

Poissonnerie Cloridorme : une histoire de concombre

Poissonnerie Cloridorme peut désormais transformer l'ensemble des concombres de mer pêchés en Gaspésie.

Un texte de Joane Bérubé

L'entreprise vient de faire l'acquisition d'une trieuse pour le classement automatique du concombre de mer séché grâce à une aide financière de 35 000 $ du gouvernement du Québec.

Ce projet permettra à cette entreprise d'augmenter sa productivité et d'améliorer la qualité de son concombre séché. Ce produit très particulier est devenu la principale production de la petite entreprise.

Jean-René Denis, président de Poissonnerie Cloridorme, a commencé à exploiter le concombre de mer en 2012, pour diversifier ses activités. Depuis, il a réussi à développer des marchés à l'étranger. « On est en progrès constant autant en développement de produit que de marché. La demande est là, c'est un produit qui est à 90 %, 95 % destiné à la Chine », indique M. Denis.

Le concombre est salé et séché à Cloridorme puis expédié en Chine où il est réhydraté avant d'être utilisé. La petite entreprise vend un peu aussi à Montréal et à Toronto.

Au fil des ans, l'entreprise a changé et modifié ses équipements et son bâtiment pour s'adapter au nouveau produit, inconnu et pas du tout consommé dans la région. « Il y a tellement d'inconnus dans le concombre de mer, on en apprend tous les jours », dit M. Denis.

Trois bateaux pêchent le concombre en Gaspésie, dont les Malécites de Viger et les Micmacs de Gespeg. La pêche est en cours et se terminera dans trois semaines.

Poissonnerie Cloridorme prévoit transformer 2 millions de livres de concombres de mer cette année, ce qui constitue les deux tiers de sa production totale de produits marins.

Poissonnerie Cloridorme transforme et commercialise aussi la morue salée et séchée, de même que le flétan du Groenland et le flétan de l'Atlantique depuis une trentaine d'années. Elle compte 45 employés qui travaillent en moyenne 16 semaines par année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine