Retour

Poissons échoués au Rocher Blanc : pas d'inquiétude au ministère

Selon Pêches et Océans Canada, les centaines de poissons morts qui se sont échoués sur la plage du Rocher Blanc, à Rimouski, sont des sébastes juvéniles, un petit poisson de fond.

Le même phénomène s'est produit vendredi dernier à Tadoussac. Selon le biologiste Claude Brassard, de Pêches et Océans Canada, il s'agirait du même groupe de poissons qui aurait dérivé. La cause la plus probable de ce phénomène serait un changement redical de température ou un manque d'oxygène.

« Il y a une très grande abondance de petits sébacés, vraiment beaucoup, partout dans le Saint-Laurent », explique le biologiste.

C'est un résident de l'endroit, Jean Bolduc, qui a fait cette découverte inusitée en faisant sa marche matinale quotidienne.

« C'est la première fois que j'observe un phénomène comme ça. Des poissons morts dont certains ont un plus petit dans la gueule. Ce n'est pas de l'éperlan, ce n'est pas du capelan, donc c'est intrigant », a précisé le promeneur.

Le ministère compte récupérer des spécimens pour effectuer une analyse.

Plus d'articles

Commentaires