Retour

Polémique autour de la réfection de la rue Louisbourg à Bonaventure

Le Comité des citoyens vigilants de Bonaventure appelle la population à se mobiliser contre un règlement d'emprunt de la Ville de 11,3 millions de dollars.

L’argent doit servir à un projet de réfection de la rue Louisbourg et de diverses infrastructures désuètes qui s’y trouvent. Le comité citoyen dit être favorable au projet, mais s’inquiète du coût des travaux et de l’impact sur la hausse de l’impôt foncier.

Le porte-parole du comité, Serge Arsenault, croit que les citoyens n’ont pas été bien informés par la Municipalité. Il soutient que le projet n’a jamais été présenté aux citoyens. Il rappelle que dans son plan triennal de 2014, le montant réservé pour le projet été de 8 millions de dollars. Il estime que 11,3 millions de dollars est un montant considérable pour une population de 2700 habitants.

Le Comité des citoyens vigilants invite les résidents à se rendre à la Ville, mardi, pour signer le registre afin de recueillir un nombre suffisant de signatures pour obliger la municipalité à tenir un référendum sur le règlement d’emprunt. Le comité voudrait que le montant des travaux soit révisé à la baisse ou que l’apport de subventions supplémentaires vienne alléger le fardeau des contribuables.

De plus, le comité croit que ce processus forcera la Ville à être plus transparente, ce qui permettra ainsi aux citoyens d’être mieux informés.

Surprise à l'Hôtel de Ville

Le maire de Bonaventure, Roch Audet se dit surpris de cette mobilisation contre le projet de réfection de la rue Louisbourg. Il rappelle que la Ville travaille sur ce dossier depuis plusieurs années et qu’il a fait l’objet de plusieurs discussions dans les séances du conseil municipal.

La rue Louisbourg est une rue principale où sont situés plusieurs bâtiments de services, rappelle Roch Audet. « Il y a, énumère le maire, des résidences de personnes âgées, la commission scolaire, l’aréna, l’hôtel de Ville, la piscine, un parc fait partie de la rue. Pour nous, c’était essentiel d’arriver à faire des aménagements adaptés aux réalités d’aujourd’hui. »

La rue Louisbourg est une vieille rue, poursuit le maire, et le projet permettra d’assurer la mise aux normes pour la protection des incendies, de régler certains problèmes de sécurité et de refoulement d’égout.

M. Audet ajoute que le projet est évalué à 10,4 millions de dollars, ce qui inclut la remise à neuf de la route avec aménagement d’une piste cyclable, ainsi que la mise aux normes d’infrastructures. La Ville déboursera 4,2 millions de dollars, le reste étant payé par des programmes en provenance de Québec et d’Ottawa. L’emprunt est de 11,3 millions afin d’assurer un éventuel dépassement de coûts.

Il explique qu’en étalant l’emprunt sur 40 ans, la Ville pourra conserver sa capacité d’emprunt sans trop augmenter le fardeau fiscal des citoyens. Le taux d’intérêt négocié par la Ville est de 2,5 %. Le maire ajoute que les efforts se poursuivent pour diminuer la participation financière de la Ville.

Roch Audet souhaite que les citoyens donnent leur aval au projet qu’il juge prioritaire, et les invite à participer à une rencontre publique lundi soir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine