Retour

Politique énergétique : qu'en sera-t-il de l'éolien?

C'est presque d'une seule voix que les élus de la Gaspésie et de la Matanie souhaitent que Québec continue de soutenir le développement de l'éolien dans sa nouvelle politique énergétique 2016-2030, qui sera déposée cet après-midi par le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles Pierre Arcand.

C'est le cas entre autres du maire de Matane, Jérôme Landry, pour qui l'énergie renouvelable doit prendre une place centrale dans cette nouvelle politique. « C'est de voir de quelle façon le gouvernement va soutenir notre expertise dans l'éolien pour qu'on soit vraiment très bien positionné pour l'exportation », explique le maire Landry.

Il espère aussi que Québec offrira son soutien au chauffage à la biomasse en raison de l'expertise développée dans l'Est du Québec.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, rappelle que la filière éolienne est importante dans la région et qu'un plan d'action doit être mis en place pour aider les usines comme Énercon et Marmen.

Le député assure qu'il va surveiller avec attention le contenu de la nouvelle politique.

Gaz et éolien pour le Grand Gaspé

À Gaspé, le député Gaétan Lelièvre est plus tranchant. Il dénonce le manque de vision et de cohésion du gouvernement qui, selon lui, ont mené le Québec dans une période de très grande incertitude sur le plan énergétique et économique. L'attente a fragilisé les filières énergétiques tant traditionnelles que renouvelables, soutient le député de Gaspé.

Gaétan Lelièvre veut que Québec s'engage à acheter 300 MW d'énergie éolienne par année d'ici 2024.

Le député demande aussi à Québec de porter une attention particulière au développement du projet de gaz naturel Bourque, à proximité de Murdochville. Il s'agit d'un projet essentiel à l'économie du Grand Gaspé, dit-il.

De son côté, le maire de Gaspé, Daniel Côté, rappelle que des centaines d'emplois dépendent de l'industrie éolienne en Matanie et en Gaspésie.

Il appuie aussi les revendications du député Lelièvre et souhaite que les travaux au puits Bourque puissent se poursuivre. « On s'attend à avoir aussi d'autres signaux clairs que le gouvernement va continuer d'aller de l'avant avec sa conversion au gaz naturel », lance le maire de Gaspé.

Québec doit présenter sa politique énergétique à 14 h cet après-midi.

Plus d'articles

Commentaires