Retour

Pomerleau poursuit le Port de Sept-Îles pour 68 M$


La firme Pomerleau dépose une requête à la Cour supérieure contre le Port de Sept-Îles pour 68 millions de dollars, en lien avec des travaux de construction effectués au quai multiusager, qui auraient entraîné une explosion des coûts.

Un texte d'Evelyne Côté

L'administration portuaire a octroyé en 2012 un contrat de 96,7 millions de dollars à la firme montréalaise pour réaliser un quai d'approche et un poste à quai principal au quai multiusager dans le secteur de Pointe-Noire.

Dans la requête déposée le 16 juillet, Pomerleau indique avoir été soumise à des conditions de sols et de roc différentes de celles prévues initialement par le Port de Sept-Îles.

Cet écart a eu « pour effet de dénaturer totalement le contrat pour lequel Pomerleau avait déposé une soumission, engendrant ainsi une explosion de coûts supplémentaires, des pertes et des dommages qui sont de l'entière responsabilité de l'APSI (administration portuaire du Sept-Îles) », stipule la requête.

La firme souhaite être indemnisée pour les frais supplémentaires associés aux travaux effectués au quai multiusager et au retard dans la réalisation du contrat, en vertu du contrat qu'elle a obtenu.

L'étude géotechnique, qui visait à déterminer la nature des sols et du roc, a été réalisée par la firme Qualitas, puis transmise à Pomerleau pour la réalisation des travaux.

Réaction du Port de Sept-Îles

L'administration portuaire de Sept-Îles a réagi mercredi par voie de communiqué. Elle souligne que les coûts supplémentaires reliés à l'exécution du contrat résulteraient de l'« imprévoyance » de la firme Pomerleau.

Le Port de Sept-Îles envisage des procédures légales pour contester toute somme supplémentaire réclamée par l'entrepreneur.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine