Retour

Pornographie juvénile: Charles Roy plaide coupable

Charles Roy, 61 ans, a plaidé coupable à huit chefs d'accusations de possession, production et distribution de pornographie juvénile. La peine maximale pour de telles offenses est de 14 ans de prison.

Un texte de Jérôme Lévesque-Boucher

Il a été mentionné lors de la comparution, mardi, qu'un agent double de la Sûreté du Québec a tendu un piège dans lequel s'est retrouvé Charles Roy. Ce dernier a mentionné à l'agent qu'il « aime les garçons » et qu'il aime « même les bambins ». Cet aveu du Louperivois a mené la Sûreté du Québec à son domicile de la rue Lafontaine où pas moins de 539 fichiers informatiques de pornographie juvénile ont été découverts. Des documents sur DVD et VHS ont aussi été trouvés.

Charles Roy devait déposer un plaidoyer de culpabilité le 27 juillet dernier, mais n'a pas été en mesure de le faire en l'absence de son avocat, Maître Claude Simard. Celui-ci s'est excusé à la cour pour son absence expliquant qu'il a été hospitalisé ce jour-là.

Les observations sur la peine auront lieu le 10 novembre prochain.

Plus d'articles

Commentaires